Fourmilier géant ou Tamanoir

(Myrmecophaga tridactyla)


Faits

Fourmilier géant ou Tamanoir IUCN VULNERABLE (VU)

 

Faits sur l'animal

Les fourmiliers géants sont parmi les créatures les plus étranges sur terre. Bien que beaucoup de gens pensent que c'est le nez  qui donne au fourmilier géant sa forme particulière, c'est en fait la tête elle-même qui est prolongée se terminant par une bouche minuscule.  L'ouverture de la bouche ne mesure que quelques millimètres. Le museau n'a pas de dents. Donc le fourmilier géant est réellement un "édenté".

 

En général, c'est un animal solitaire qui fouine dans les prairies à la recherche de son alimentation préférée - les fourmis. On le trouve partout où il y a beaucoup de fourmis. Le long museau tubulaire est parfaitement équipé pour attraper les fourmis et d'autres petits insectes. La langue, qui est la plus longue dans le monde des mammifères, peut atteindre jusqu'à 60 cm. La salive collante, produite par des glandes énormes, aide à attraper les petites proies. On estime qu'un animal adulte a besoin de manger environ 35'000 fourmis par jour. Les griffes puissantes de ses pattes antérieures sont généralement considérées comme étant utilisées pour ouvrir les termitières en les en déchirant. En réalité, ce sont des armes dangereuses avec lesquelles l'animal, d'habitude inoffensif, attaque ses principaux ennemis - les jaguars et les pumas.

 

D'habitude, il y a naissance d'un seul petit qui est porté sur le dos de la mère pendant au moins 10 mois. En général le nouveau-né est transporté sur le dos de la mère pour au moins 10 mois. Un fait intéressant est la coloration de ces animaux. Un fait intéressant est la coloration de l'animal. La position du petit sur le dos est telle que sa rayure noire sur le côté est positionnée exactement avec celle de la mère - un type spécifique de camouflage.

Saviez-vous?
Que le nom de fourmilier géant est particulièrement approprié étant donné que la nourriture principale est constituée de fourmis. On peut lire dans beaucoup de livres que leur de nourriture principale est constituée de termites comme on peut souvent les voir en train de détruire les termitières. Mais selon les observations in situ, il est connu qu'ils cherchent les fourmis qui habitent les termitières après que la colonie soit morte ou ait abandonné la termitière.


 

Fiche d'information
Classe MAMMALIA
Ordre XENARTHRA (PILOSA)
Subordre VERMILINGUA
Famille MYRMECOPHAGIDAE
Nom (Scientifique) Myrmecophaga tridactyla
Nom (Anglais) Giant Anteater
Nom (Français) Fourmilier géant ou Tamanoir
Nom (Allemand) Grosser Ameisenbär
Nom (Espagnol) Hormiguero gigante, Oso hormiguero, Oso caballo
Noms locaux Brazil: Tamanduá-bandeira, Yurú mi (Indian.)
Statut CITES Appendix II
Statut CMS Not listed

 

Cette fiche d'information a été compilé par
Frank Brandstätter, Zoo Dortmund, October 2005

 

Droits d'auteur de la photo par
Malene Thyssen

Distribution

 


Distribution
Aire de répartition Amérique Centrale et Amérique du Sud, de Belize et le sud du Guatemala jusqu'à l'Argentine du Nord
Habitat Savanes, prairies, forêts de feuillus et forêts humides, avec une préférence pour la végétation dégagée
Population sauvage Nombre inconnu, mais localement abondant (Liste rouge de l'UICN 2011)
Population du Zoo 257 (123.128.6) sont enregistrés par le Registre généalogique international (31 Déc. 2007) Le Registre généalogique international a été établi en 1988 et il est gardé par le Zoo de Dortmund.

Dans le Zoo

Fourmilier géant ou Tamanoir

 

Comment cet animal doit être transporté?

Pour le transport aérien, il faudrait suivre "Container Note 75" de IATA Live Animals Regulations.

 

 

Trouver cet animal sur ZooLex

 

Droits d'auteur de la photo par
Howard Cheng

Pourquoi les zoos gardent cet animal?

Jusqu'à récemment, les fourmiliers géants ont été gardés comme animaux supplémentaires dans des enclos multi-espèces  d'Amérique de Sud. Heureusement, ils sont devenus un animal d'intérêt pour beaucoup de zoos. Son statut dans la nature est vulnérable et le nombre diminue rapidement dans certaines aires de distribution. Donc, il y a une chance de préserver une des espèces les plus intrigantes sur terre pour le futur tant qu'on peut encore le faire.