Drill

(Mandrillus leucophaeus)


Faits

Drill IUCN ENDANGERED (EN)

 

Faits sur l'animal

Le drill (Mandrillus leucophaeus) aussi bien que son seul congénère, le mandrill (M. sphinx) sont grands, colorés et avec un fort dimorphisme sexuel, avec une queue courte vivant dans la forêt. Les mâles peuvent être deux fois plus grands que les femelles. Ils vivent dans des régions contiguës de la zone de forêt tropicale équatoriale dans l'Afrique de l'ouest. Le drill est l'un des primates les plus en danger de tous les primates africains.

 

Les deux sexes sont brun olive, avec un dessous pâle et la face noire avec un museau allongé et des protubérances sur les côtés. Les mâles ont des testicules rose et lilas et une région rougeâtre autour de l'anus. Jusqu'à présent on reconnaît deux sous-espèces de drill. Les deux ont une apparence morphologique similaire à l'exception des poils sur les côtés du sommet de la tête qui sont en forme d'anneau jaune et noir chez le drill Mandrillus leucophaeus leucophaeus et jaune brunâtres avec une pointe noire chez le Mandrillus leucophaeus poensis.

 

Le drill est trouvé sur le continent, des sous -espèces de la rivière Cross au Niger jusqu'à la rivière Sanaga au Cameroun, tandis que M. l. poensis  est trouvé seulement dans la partie sud de l'île de Bioko. Les drills sont actifs pendant le jour et se trouvent dans de petits troupeaux de 15 à 25 animaux, composés d'une formation appelée groupe mâle/multifemelle. La femelle donne naissance à un seul petit. Les drills cherchent leur nourriture principalement sur le sol ou dans les parties basses des arbres, et sont en général des mangeurs de fruits.

Saviez-vous?
Que le drill est fortement menacé et subit un énorme pression à cause de la chasse puisque la "viande de brousse" douce de cette espèce est un revenu important pour beaucoup de personnes dans la région? Les troupeaux sont bruyants ce qui fait d'eux des proies faciles pour les braconniers.


 

Fiche d'information
Classe MAMMALIA
Ordre PRIMATES
Subordre SIMIAE
Famille CERCOPITHECIDAE
Nom (Scientifique) Mandrillus leucophaeus
Nom (Anglais) Drill
Nom (Français) Drill
Nom (Allemand) Drill
Nom (Espagnol) Dril
Noms locaux Sumbo
Statut CITES Appendix I
Statut CMS Not listed

 

 

Droits d'auteur de la photo par
Arend de Haas- African Conservation Foundation

Distribution

 


Distribution
Aire de répartition Cameroun, Guinée équatoriale, Gabon, Nigeria
Habitat Forêt humide de plaine
Population sauvage Nombre inconnu. En 2006, il a été estimé qu'il restait moins de 5'000 individus à Bioko et la Guinée équatoriale (Liste rouge de l'UICN 2011)
Population du Zoo 77 spécimens enregistrés par le registre généalogique international (2004, à l'exclusion de 150 spécimens au Drill Rehabilitation Center, Nigeria), 272 rapportés à ISIS (2007)

Dans le Zoo

Drill

 

Comment cet animal doit être transporté?

Pour le transport aérien, il faudrait suivre "Container Note 33 ou 34" de IATA Live Animals Regulations.

 

Trouver cet animal sur ZooLex

 

Droits d'auteur de la photo par
Arend de Haas- African Conservation Foundation

Pourquoi les zoos gardent cet animal?

A cause du braconnage et de la perte et de la fragmentation de l'habitat, avant 1986 on pensait qu'il y avait moins de 10'000 Mandrillus leucophaeus survivant dans la nature, et ils ont été identifies dans le Plan d'action pour la conservation des primates en Afrique de l'IUCN/SSC comme un des six primates de la catégorie la plus élevée nécessitant des mesures de conservation. Depuis, le nombre estimé de drills restants a diminué à moins de 3'000 animaux, tandis que la population dans les zoos n'a augmenté que de  peu. En vue de mettre sur pied une réserve de population viable, il a été établi un registre généalogique international en 1982 sous l'égide de WAZA, et des programmes de conservation par l'élevage sont gérés au niveau régional par EAZA et JAZA. Le besoin de mettre sur pied des initiatives de conservation pour protéger les drills est connu depuis deux décennies et, dans le Plan d'action pour la conservation des primates en Afrique révisé de l'IUCN/SSC, le drill a été identifié comme la seule espèce dans le plus grand besoin d'une action de conservation. Les drills continuent à être chassés et mangés en tant que viande dite viande de brousse.