Gibbon à bonnet

(Hylobates pileatus)


Faits

Gibbon à bonnet IUCN ENDANGERED (EN)

 

Faits sur l'animal

Le gibbon à bonnet a un pelage long, dense et hirsute. Les mâles sont noirs avec le dos des mains et des pieds blancs et avec une couronne blanche sur la tête. Les femelles sont gris argent avec une poitrine, les joues et le sommet de la tête noires. Le dimorphisme sexuel s'exprime dans la couleur du pelage. Ils ont une face nue avec une pigmentation foncée. Les femelles pèsent environ 4.9-6.2 kg et les mâles 5.3-6.7 kg. La raison pour la diminution du nombre de gibbons à bonnet inclut la perte de l'habitat, spécialement lié à l'exploitation des forêts et l'agriculture, ainsi que la chasse pour leur viande et le commerce d'animaux de compagnie.

Saviez-vous?
Que les gibbons boivent en léchant leur pelage mouillé après avoir trempé les mains dans l'eau ou de les avoir frottées contre des feuilles mouillées.


 

Fiche d'information
Classe MAMMALIA
Ordre PRIMATES
Subordre SIMIAE
Famille HYLOBATIDAE
Nom (Scientifique) Hylobates pileatus
Nom (Anglais) Pileated Gibbon
Nom (Français) Gibbon à bonnet
Nom (Allemand) Kappengibbon
Nom (Espagnol) Gibón de cresta negra
Statut CITES Appendix I
Statut CMS Not listed

 

 

Droits d'auteur de la photo par
Gerald Cubitt

Distribution

 


Distribution
Aire de répartition Cambodge, Laos, Thaïlande, Viêt Nam
Habitat Forêt tropicale humide
Population sauvage 12'000 individus en Thaïlande (2004-2005), environ 35'000 au Cambodge tans que le Laos a la plus petite population (Liste rouge de l'UICN 2011).
Population du Zoo 106 enregistrés dans le registre généalogique international (2004, données incomplètes d'Asie), 64 rapportés à ISIS

Dans le Zoo

Gibbon à bonnet

 

Comment cet animal doit être transporté?

Pour le transport aérien, il faudrait suivre "Container Note 33" de IATA Live Animals Regulations

 

Trouver cet animal sur ZooLex

 

Droits d'auteur de la photo par
Gerald Cubitt

Pourquoi les zoos gardent cet animal?

Le gibbon à bonnet est classé Vulnérable, et son habitat s'amenuise et se détériore constamment. En vue de mettre sur pied une réserve de population viable, il a été établi un registre généalogique international en 1990 sous l'égide de WAZA, et des programmes de conservation par l'élevage sont gérés au niveau régional par AZA, EAZA et JAZA.