Le paresseux à deux doigts ou Unau

(Choloepus didactylus)


Faits

Le paresseux à deux doigts ou Unau IUCN LEAST CONCERN (LC)

 

Faits sur l'animal

Le paresseux à deux doigts a une longueur tête-corps de 46 à 86 cm, et son poids varie de 4.1 à 9 kg. Le pelage est long, dru et ondulé, les poils sont bruns avec des bouts crème, ayant l'air panachés. La face a souvent la même couleur que le corps, les jambes sont souvent plus foncés. Il y a deux griffes sur les pattes avant et trois sur les pattes arrière.

 

Les paresseux à deux doigts sont nocturnes et solitaires. Leur alimentation consiste en feuilles, de brindilles et de fruits. Ils passent leur vie essentiellement suspendus à l'envers dans les arbres: mangeant, dormant, s'accouplant et donnant naissance dans cette position à l'envers, mais descendent sur le sol pour déféquer. Puisque leur corps est prévu pour être à l'envers, ils sont physiquement incapables de marcher réellement; ils rampent simplement sur le sol quand ils passent d'un arbre à un autre. Par contre ils savent très bien nager. Une autre adaptation à la vie à l'envers est la pousse naturelle des poils depuis le ventre (opposé au dos), ce qui permet à l'eau, pendants les pluies tropicales, de ruisseler.

 

Les paresseux ont un métabolisme extrêmement lent et la température corporelle variable la plus basse de tous les mammifères.

 

Contrairement à la plupart des mammifères, leur température corporelle et le métabolisme vont fluctuer tout au long de la journée selon la température environnante- variant de 24 à 33 °C. A cause de leur métabolisme très lent, ils ont besoin de déféquer et d'uriner seulement une fois par semaine.

 

Les paresseux à deux doigts sont plus agressifs que leurs cousins à trois doigts. Ils peuvent mordre et se défendent en lacérant avec ces griffes avant.

 

Les mâles sont sexuellement matures à l'âge de 4-5 ans, les femelles une année plus tôt. Après une gestation de 5-6 mois, la femelle donne naissance à un seul petit. Dans la nature, le paresseux à deux doigts peut atteindre l'âge de 15 à 20 ans, dans les zoos il peut dépasser les 30 ans.

Saviez-vous?
Que le paresseux à deux doigts a une relation symbiotique très inhabituelle avec les algues? Il a des poils particuliers qui permettent la croissance d'algues, ce qui favorise le camouflage de l'animal. On pense aussi que les paresseux mangent une partie de ces algues et, curieusement, il absorbera quelques éléments nutritifs des algues à travers la peau.


 

Fiche d'information
Classe MAMMALIA
Ordre XENARTHRA (PILOSA)
Subordre FOLIVORA (TARDIGRADA
Famille MEGALONYCHIDAE
Nom (Scientifique) Choloepus didactylus
Nom (Anglais) Southern two-toed Sloth
Nom (Français) Le paresseux à deux doigts ou Unau
Nom (Allemand) Zweifingerfaultier, Unau
Nom (Espagnol) Perezoso de dos dedos
Noms locaux Brazil: Preguiça real, Unau
Colombia:Perico ligero
Peru: Pelejo
Statut CITES Not listed
Statut CMS Not listed

 

 

Droits d'auteur de la photo par
Dave Pape

Distribution

 


Distribution
Aire de répartition Amérique Centrale et partie nord de l'Amérique du Sud
Habitat La canopée de la forêt tropicale
Population sauvage Nombre inconnu, mais classé comme Préoccupation mineure (Liste rouge de l'UICN 2011)
Population du Zoo 227 rapportés à ISIS

Dans le Zoo

Le paresseux à deux doigts ou Unau

 

Comment cet animal doit être transporté?

Pour le transport aérien, il faudrait suivre "Container Note 75" de IATA Live Animals Regulations.

 

Trouver cet animal sur ZooLex

 

Droits d'auteur de la photo par
Dave Pape

Pourquoi les zoos gardent cet animal?

Les paresseux à deux doigts ne sont pas actuellement menacés d'extinction. Aussi bien le paresseux à deux doigts de Hoffmann que de Linné sont assez fréquemment gardés dans les zoos à cause de leur grand intérêt pédagogique et que c'est une bonne espèce ambassadrice pour leur habitat, la forêt tropicale menacée.

 

Dans l'Amérique du Nord et l'Europe, des programmes coordonnés de reproduction sont implantés en vue de maintenir des populations auto-suffisantes dans des zoos pour les deux espèces.

 

Les zoos dans l'aire de répartition peuvent garder ces animaux pour des raisons de bien-être animal  puisqu'ils peuvent accepter de prendre soin d'animaux blessés ou orphelins.