Chien viverrin, Tanuki

(Nyctereutes procyonoides)


Faits

Chien viverrin, Tanuki IUCN LEAST CONCERN (LC)

 

Faits sur l'animal

C'est un genre unique de chien sauvage - ressemblant au raton laveur par sa silhouette, avec des griffes courbées permettant de grimper dans les arbres et qui "hiberne".

 

Avec une longueur tête-corps de 50-68 cm, le chien viverrin a environ la taille d'un renard mais des pattes plus courtes et une queue plus courte qui fait 13-25 cm. Le poids varie de 4-6 kg en été et peut atteindre 10 kg avant l'hibernation en hiver.

 

Le pelage est long et dense, particulièrement en hiver. La couleur est en général brun jaunâtre. Les épaules, le bout de la queue et les pattes sont noirâtres. Le marquage facial ressemble à celui du raton laveur.

 

On trouve le chien viverrin surtout dans la forêt et la végétation dense bordant les lacs et les rivières. Ils utilisent des tanières qui ont souvent été faites au départ par un renard ou un blaireau. Ils sont monogames. La saison de l'accouplement est au printemps. Après une période de gestation de 59 à 64 jours, 5 à 8 petits naissent, mais jusqu'à 19 ont été rapportés pour une portée. Les deux parents participent à l'élevage de la progéniture.

 

Les chiens viverrins sont omnivores, se nourrissant d'invertébrés, de grenouilles, de lézards, de rongeurs et d'oiseaux en même temps que de graines, de baies, de fruits et de rhizomes. Ceux qui vivent proche de l'océan mangent aussi des crabes et d'autres espèces marines.

Saviez-vous?
Les chiens viverrins sont les seuls membres de la famille des canidés qui entrent dans une torpeur durant l'hiver? La torpeur veut dire un état d'inactivité, dans laquelle la température du corps baisse, permettant à l'organisme d'économiser de l'énergie. Il n'y a pourtant pas de véritable hibernation, parce que si la température hivernale augmente un peu, ils vont sortir de leurs tanières et peuvent chercher de la nourriture. Dans des régions plus au sud de leur aire de répartition, avec un climat plus doux, ils se peut qu'ils n'entrent pas du tout dans l'état de torpeur.


 

Fiche d'information
Classe MAMMALIA
Ordre CARNIVORA
Subordre FISSIPEDIA
Famille CANIDAE
Nom (Scientifique) Nyctereutes procyonoides
Nom (Anglais) Raccoon Dog, Tanuki
Nom (Français) Chien viverrin, Tanuki
Nom (Allemand) Marderhund
Nom (Espagnol) Tanuki, Perro Mapache
Noms locaux Estonian: Kährik
Finnish: Supikoira
Italian: Cane procione
Japanese: Tanuki
Romansh: Chaun-vulp
Swedish: Mårdhund
Statut CITES Not listed
Statut CMS Not listed

 

 

Droits d'auteur de la photo par
633highland

Distribution

 


Distribution
Aire de répartition Indigènes en Asie de l'Est, mais ont été introduits en Russie de l'Ouest et sont maintenant répandus en Europe du Nord et de l'Est.
Habitat Ils sont trouvés dans beaucoup de types d'habitats (forêts, terres agricoles, prés, paysages ouverts et régions urbaines des régions côtières aux régions alpines), mais ils sont particulièrement présents dans les bois près de l'eau.
Population sauvage Nombre inconnu, mais stable (Liste rouge de l'UICN 2011)
Population du Zoo 100 rapportés à ISIS (2006), mais de chiens viverrins existent encore dans des élevages d'animaux à fourrure en Finlande (Liste rouge de l'UICN)

Dans le Zoo

Chien viverrin, Tanuki

 

Comment cet animal doit être transporté?

Pour le transport aérien, il faudrait suivre "Container Note 82" de IATA Live Animals Regulations.

 

Trouver cet animal sur ZooLex

 

Droits d'auteur de la photo par
Piotr Kuczynski

Pourquoi les zoos gardent cet animal?

Le chien viverrin n'est pas une espèce menacée. Les zoos les gardent principalement pour des raisons pédagogiques, par ex. pour présenter une espèce avec un fort potentiel d'invasion ou pour montrer le représentant des canidés qui entrent dans une torpeur pendant l'hiver. Souvent les chiens viverrins sont gardés à côté des ratons laveurs, ce qui permet de montrer une convergence, c.-à-d. un processus évolutionnaire par lequel des organismes qui ne sont pas très proches, évoluent d'une manière indépendant vers des traits similaires car tous les deux s'adaptent à un environnement similaire.