Renard polaire

(Alopex lagopus)


Faits

Renard polaire IUCN LEAST CONCERN (LC)

 

Faits sur l'animal

Le renard polaire est un petit renard (env. 3-5 kg) originaire des régions froides arctiques de l'hémisphère nord. Il les membres de taille réduite, un museau court, des oreilles courtes et arrondies, un pelage d'hiver dense. Les plantes des pieds sont entièrement recouvertes de poils denses. La queue est touffue et compte pour les deux tiers de la taille tête-corps (53-55 cm, taille de la queue 30-31 cm). Les femelles sont légèrement plus petites que les femelles.

 

Le renard polaire est le seul renard occupant l'habitat arctique et le seul canidé qui change de couleur en hiver. Il existe deux formes de couleur: la forme blanche et la forme bleue. Pendant l'hiver la forme blanche est blanche avec la pointe de la queue noire et elle est brune en été. La forme bleue est bleue foncée durant l'hiver et brune en été.

 

Les renards polaires sont des canidés opportunistes mangeant quasiment de tout ce qu'ils trouvent ou peuvent attraper. Ils mangent des lemmings, des rongeurs, du poisson, des oiseaux, des mammifères marins et des charognes.

 

La composition familiale des renards polaires peut varier d'un couple monogame à un couple avec plusieurs adultes supplémentaires. La présence des membres de famille additionnels est indépendante de l'état du cycle des rongeurs et de l'état reproducteur du couple reproducteur. Les membres de famille additionnels contribuent seulement peu à la nourriture donnée aux petits et ne sont pas considérés comme de vraies aides. Les adultes reproducteurs continuent de résider au sein du même territoire même pendant les années de faible abondance de rongeurs, quand ils ne se reproduisent pas. Les jeunes quittent leur territoire natal à l'âge de 6 mois, même s'ils quelques uns peuvent par la suite retourner dans la région natale ou un des terriers adjacents.

Saviez-vous?
Que le renard polaire a la fourrure la plus chaude de tous les mammifères? Il est élevé dans des exploitations pour la production de la fourrure, et en Alaska entre 500 et 17'000 (en moyenne 4'000) de renards polaires sont chassés pour leur peau par année. La demande pour la fourrure de renards polaires a diminué ces dernières années, mais la vente de ces peaux est encore importante pour l'économie de beaucoup de villages indigènes.


 

Fiche d'information
Classe MAMMALIA
Ordre CARNIVORA
Subordre FISSIPEDIA
Famille CANIDAE
Nom (Scientifique) Alopex lagopus
Nom (Anglais) Arctic Fox
Nom (Français) Renard polaire
Nom (Allemand) Eisfuchs
Nom (Espagnol) Zorro ártico
Noms locaux Danish: Polarræv
Finnish: Naali, Napakettu
Icelandic: Refur
Norwegian: Fjellrev
Swedish: Fjällräv
Statut CITES Not listed
Statut CMS Not listed

 

 

Droits d'auteur de la photo par
Quartl

Distribution

 


Distribution
Aire de répartition Distribution circumpolaire (Canada, Finlande, Groenland, Islande, Norvège, Fédération de Russie, Svalbard and Jan Mayen, Suède, Etats-Unis (Alaska; îles Aléoutiennes))
Habitat Habitats de la toundra arctique
Population sauvage La population mondiale des renards polaires est de l'ordre de plusieurs centaines de milliers d'animaux. La plupart des populations varient en nombre en réaction à la variation du nombre de lemmings. Dans la plupart des régions, on pense que le statut est bon (Liste rouge de l'UICN 2011)
Population du Zoo 85 rapportés à ISIS (2007)

Dans le Zoo

Renard polaire

 

Comment cet animal doit être transporté?

Pour le transport aérien, il faudrait suivre "Container Note 82" de IATA Live Animals Regulations.

 

Trouver cet animal sur ZooLex

 

Droits d'auteur de la photo par
U.S. Fish and Wildlife Service

Pourquoi les zoos gardent cet animal?

La plupart des renards polaires gardés dans les zoos ne représentent pas la forme sauvage mais sont des animaux élevés pour la production de la fourrure. Ils sont gardés pour des raisons pédagogiques (adaptation au froid et à un environnement aux paysages neigeux, deux formes de couleur, cycle de vie rongeur-prédateur, vie sociale intéressante) et est une espèce ambassadrice pour attirer l'attention sur le problème du réchauffement de la planète.