Registre généalogique international de guépards

 Comme la population libre des guépards continue à diminuer et qu'une grande quantité de diversité génétique des populations restante est perdue, la population captive et sauvage devraient être gérées en coopération. Le développement et la collaboration entre des programmes d'élevage régionaux couronnés de succès sont cruciaux pour contribuer à la viabilité de la population captive mondiale.

 

La population captive mondiale de guépards est actuellement maintenue par une combinaison d'importation de guépards sauvages capturés et la reproduction en captivité. Pourtant, les programmes de reproduction des zoos ne sont pas auto-suffisants. La population captive a eu historiquement un taux de reproduction faible (le nombre actuel d'animaux en vie qui ont eu du succès de reproduction est moins de 20%) et, en absence d'autres importations, la taille de la population captive devrait diminuer et le déclin de la population sauvage rend l'espèce très vulnérable.

 

Ldirectrice exécutive de Cheetah Conservation Fund , Dr Laurie Marker, est la détentricer du registre généalogique international de guépards. Le registre généalogique a pour but d'enregistrer tous les guépards dans le monde gardés dans les zoos et chez des privés, et de fournir des informations sur les animaux existants en publiant des contenus du registre, créant de cette manière des pré-conditions pour sélectionner les animaux pour la reproduction.

 

Le registre est mis à jour annuellement. La première édition du Registre international de guépards était publiée en 1990 (pour 1988; les registres généalogiques internationaux ont habituellement 2 ans de retard - le temps nécessaire pour récupérer les informations et pour l'analyse). Les données du registre, qui montraient 1513 animaux dans 262 installations dans 48 pays à un moment donné, sont utilisées pour gérer la population captive. La démographie des populations et les causes de la mort, les taux de naissances etc. peuvent tous être suivis pour surveiller cette population en vue d'identifier les problèmes pour qu'ils puissent être traités à temps.

 

Le succès relatif de la population mondiale captive de guépards sur les 5 dernières années, indique qu'un succès augmenté dans la reproduction de guépards dans les installations dans le monde entier peut être atteint à travers le programme de gestion coopératif. Il faudra travailler encore plus dans cette direction, étant donné que la disponibilité de guépards sauvage pour l'importation en captivité diminue.

 

Il y aura toujours des guépards sauvages capturés qui ne peuvent pas être relâchés dans la nature. Cela relève de la responsabilité de zoos mondiaux de coopérer en maximisant le succès de la reproduction de ces importantes trouvailles sauvages, comme indiqué dans les buts de Stratégie de conservation des zoos et des aquariums dans le monde. Le but principal des zoos mondiaux est de gérer la population captive de guépards sans avoir besoin d'avoir recours à des animaux sauvages capturés.

 

Globalement, la population captive mondiale n'a pas été auto-suffisante. Toutefois, le nombre d'animaux de reproduction et la taille de la population effective de guépards en captivité dans le monde a augmenté pour atteindre un record de 38.6% pour 2008. Même si la population effective de reproduction a augmenté ces dernières années, il y a toujours de grandes différences entre les différentes régions et à l'intérieur de la même région dans le succès de la reproduction.

 

Cette grande différence à l'intérieur des régions pourrait être un indicateur important comment les guépards devraient être gérés de telle manière à ce que les populations deviennent auto-suffisants. C'est pourquoi le développement et la collaboration de programmes de reproduction régionaux couronnés de succès sont critiques en vue de contribuer à la durabilité de la population captive dans le monde.

 

Laurie Marker, Cheetah International Studbook Keeper

  • Cheetah_1
  • Cheetah_2
  • Cheetah_3
  • Cheetah International Studbook

    Cheetah International Studbook

    (1) - (4) © Cheetah Conservation Fund

     

  •