Programmes de conservation par l'élevage

Les collections d'animaux dans des zoos et des aquariums individuels sont typiquement trop petits pour être de grande valeur pour la conservation à long-terme. Par conséquent, les programmes d'élevage ex situ internationales ou régionales de coopération sont nécessaires pour former des populations viables plus grandes. Ces programmes d'élevage coopératifs servent à plusieurs propos: fournir des animaux pour des évènements d'information du public et/ou des expositions; fournir du matériel pour des recherches de fond; fournir des collections pour la recherche à partir desquelles on peut acquérir des connaissance de base de la biologie animale et d'élevage; et, sur une plus grande échelle, fournir un réservoir génétique et démographique aux populations sauvages. Pour servir pleinement tous ces rôles, ces populations doivent être viables à long terme. Ceci nécessite qu'elles soient démographiquement stables, génétiquement saines, bien entretenues et capables d'une reproduction auto-suffisante, distribuées à travers plusieurs institutions pour minimiser le risque de perte catastrophiques, et de taille suffisante pour maintenir un niveau élevé de diversité génétique.

 

Puisque l'échange d'animaux entre des régions est coûteux et - principalement à cause de restrictions vétérinaires - quelques fois assez difficile, les programmes de conservation par l'élevage sont typiquement établis et administrés au niveau et sous les auspices d'associations régionales. Les mesures implémentées par les associations régionales peuvent être limitées à la collection de données (registre généalogique régional), elles peuvent viser à maintenir à long terme une population ex situ ou elles peuvent être liées à la conservation in situ, par exemple de produire des animaux pour la réintroduction dans la nature. Pour gérer leurs programmes et d'assister les propriétaires des registres généalogiques dans leur travail, les associations ont établi des comités spéciaux, des groupes consultatifs taxonomiques et des groupes consultatifs scientifiques. Les deux exemples suivants montrent ce que signifient de tels programmes d'élevage régionaux.

 

Le plan de survie des espèces (SSP), un programme d'élevage et de conservation protégé par copyright de l'Association des zoos et des aquariums (AZA), conçu pour maintenir une population saine, auto-suffisante, génétiquement diversifiée et viable, ainsi qu'une population d'une espèce démographiquement stable en captivité, et d'organiser des initiatives basées sur les zoos et les aquariums pour préserver ces espèces in situ. Chaque SSP gère l'élevage d'une espèce. De nouveaux SSP sont approuvés par le groupe approprié "AZA Taxon Advisory Group", qui gère les programmes de conservation des groupes d'espèces apparentées (singes, rapaces, poissons d'eau douce, etc.) ou par le Comité de conservation et de gestion d'AZA. Chaque SSP a un coordinateur d'espèce qualifié qui est responsable de gérer les activités quotidiennes. Le comité de gestion composé d'experts élus assiste le coordinateur dans les efforts de conservation de l'espèce en particulier. L'ensemble du programme est administré par le département de conservation et de science d'AZA à Silver Spring, Maryland, en consultation avec le comité de Conservation et gestion de la vie sauvage d'AZA.

 

Le Programme européen pour les espèces menacées (EEP) est le plus intensif de ce type de gestion de population pour une espèce gardé dans les zoos de l'Association européenne des zoos et des aquariums (EAZA). Chaque EEP a un coordinateur qui est assisté par un Comité d'espèce. Le coordinateur collecte les informations sur le statut de tous les animaux gardés dans les zoos et les aquariums d'EAZA concernant l'espèce dont il ou elle est responsable, produit un registre généalogique, effectue les analyses démographiques et génétiques, met au point un plan pour la gestion future de l'espèce et fournit des recommandations aux institutions participantes.

 

De plus, à sa Conférence annuelle en 2003, WAZA a adopté une procédure pour l'établissement de programmes interrégionaux, qui pourraient concerner un nombre d'espèces pour lesquelles un registre généalogique a été établi. Ces programmes, maintenant appelés Plans mondiaux pour la gestion des espèces (GSMPs), sont reconnus officiellement et approuvés par WAZA.

  • Breeding_Ibex
  • Breeding_Mink
  • Breeding_Vulture
  • Conservation Breeding

    (1) © Innsbruck Zoo, (2) © Tiit Maran, (3) © Goldau Landscape and Animal Park, (4) © Chris Walzer/ITG

     

  •