Prise de position

 L'Association Mondiale des Zoos et des Aquariums (WAZA) représente une communauté de plus de 300 institutions membres avec un mandat de conservation de la nature, recherche scientifique et d'éducation environnementale de plus de 700 millions de visiteurs annuels. Cette prise de position est rendue nécessaire par ces responsabilités et une compréhension de la menace pour l'environnement naturel, pour les espèces et pour les génératios futures de l'humanité.

 

WAZA reconnaît la menace sévère du changement de climat induite par l'homme pour la vie sur terre [1]. Le risque est si élevé parce que les concentrations du CO2 atmosphérique ont déjà dépassé les limites planétaires sûres autant pour la biodiversité que l'humanité et il est urgent de retourner à des valeurs sûres tant qu'il est encore possible de le faire [2-4].

 

Les meilleures conclusions scientifiques disponibles soutiennent la conclusion qu'il y a un besoin urgent de rétablir la balance énergétique de la terre en faisant baisser les niveaux de CO2 en-dessous de 350 parties par million (ppm) [4]. L'utilisation d'énergies fossiles, la destruction d'habitats et les pratiques de l'agriculture ont augmenté les concentrations de CO2 de niveaux préindustriels de 280 ppm à environ 390 ppm et augmentent par 2ppm par année [5]. Si nous échouons à ramener les valeurs de CO2 en-dessous de 350 ppm, le processus du changement environnemental (y compris la destruction des glaces marines, de la calotte glacière et des glaciers de montagne, l'élévation du niveau de la mer, les rejets d'hydrate de méthane, l'acidification des océans, le déplacement des zones climatiques, les événement climatiques extrêmes et la perte de la biodiversité) va échapper au contrôle par l'humanité [2-4,6].

 

Parce que l'ensemble des impacts des niveaux actuels de CO2 prendra des dizaiens d'années à devenir évidents, dû à l'inertie du système climatique, il est naturellement difficile de comprendre le danger que peut constituer des niveaux supérieurs à 350 pp. Les perceptions du risque sont également compromises par la minimisation très répandue des dangers auxquels nous faisons face.

 

La communauté internationale doit convenir de prendre des mesures efficaces pour retourner à des concentrations de CO2 atmosphérique en-dessous de 350 ppm tant que c'est encore possible. Il est crucial, pour atteindre ce but, de supprimer les émissions de charbon d'ici 2030, inversant la destruction d'habitats naturels et inversant l'impacte négatif net des pratiques agricoles. Ces actions sont aussi essentielles pour aider l'humanité et la faune et la flore à lutter contre beaucoup d'impacts inévitables du changement climatique [2-4,7].

 

Les institutions de WAZA reconnaissent l'urgence de pratiques commerciales, culture institutionnelle, programmes de conservation et de recherche et s'engagent à réduire leur empreinte carbone et aborder les problèmes liés au changement climatique. Les institutions de WAZA reconnaissent aussi l'urgence de communiquer les problèmes de menace et de répondre aux impératifs soulignés dans ce communiqué par l'éducation et des programmes de formation et des initiatives d'engagement communautaires.

 

References

[1] WAZA petition to world leaders via UN Secretary General (November 2009).

[2] Hansen, J. et al. (2008) Target atmosphere CO₂: where should humanity aim? The Open Atmospheric Science Journal 2: 217–231.

[3] Rockström, J. et al. (2009) Planetary boundaries: exploring the safe operating space for humanity. Ecology and Society 14: 32 [online].

[4] Hansen, J. et al. (2005) Earth's energy imbalance: confirmation and implications. Science 308: 1431–1435.

[5] Committee on Stabilization Targets for Atmospheric Greenhouse Gas Concentration (2010) Climate Stabilization Targets: Emissions, Concentrations, and Impacts over Decades to Millennia. Washington, DC: National Academies Press.

[6] Veron, J. E. N. et al. (2009) The coral reef crisis: the critical importance of <350 ppm CO₂. Marine Pollution Bulletin 58: 1428–1436.

[7] Trumper, K. et al. (2009) The Natural Fix? The Role of Ecosystems in Climate Mitigation. A UNEP Rapid Response Assessment. Cambridge: United Nations Environment Programme.

 

 

  •